Article...

Traitement des griffes d’érosion sur les plateaux batékés

Thèmes : Travaux routiersTerrassements

Les centres historiques des capitales Kinshasa et Brazzaville sont construits sur des plaines alluvionnaires le long du fleuve Congo, bordurées par des sites collinaires aux sols fragiles (sables batékés) et sensibles aux érosions des eaux de ruissellement. La construction des routes en sorties urbaines sur les lignes de crête et la colonisation, sans plans d’occupation des sols concertés, des parcelles à mi-pente le long de celles-ci ont engendré et amplifié les phénomènes naturels d’érosion. À la demande des gouvernements des pays concernés, les sociétés françaises d’ingénierie BCEOM (groupe Egis) et Othui (groupe Iosis) ont proposé des solutions en gabions double torsion afin de stabiliser les érosions, pour sauvegarder les infrastructures routières et conforter l’habitat en proximité. Ce projet a donc consisté, en premier lieu, à maîtriser et à traiter les écoulements des eaux qui provoquent le phénomène, puis à stabiliser le fil d’eau, les pentes des ravines et la tête de la griffe.

404.69 Ko

Téléchargez le PDF

Recherche - Archives

Lectorat Publicité Planning rédactionnel