Article...

Autoroute A89-Le viaduc du Pays de Tulle

Thèmes : Ouvrages d'art

En Corrèze, au droit de la ville de Tulle, le tracé de l’A89 doit franchir la vallée de la Corrèze qui se présente comme une brèche de l’ordre d’un kilomètre de long et d’une profondeur exceptionnelle. Cette vallée est d’une grande qualité environnementale (Zone naturelle sensible "ZNIEFF"). Pour résoudre ce problème de grand franchissement, ASF a mis en oeuvre la procédure qu’elle applique à tous les ouvrages exceptionnels qu’elle construit : ◆ dans un premier temps, désignation d’un maître d’oeuvre particulier sur la base d’un marché de définition dans lequel les concurrents doivent notamment proposer les différents types de structures possibles. A l’issue de cette première partie de la procédure, Scetauroute a été retenu; ◆ dans un deuxième temps, et à partir de ces propositions, ASF sélectionne les différentes solutions qu’elle juge acceptable et lance, sur cette base, un concours de concepteurs auprès des BET spécialisés ; chacun devant s’adjoindre un architecte agréé par ASF ; ◆ dans le cas particulier du viaduc du Pays de Tulle, il est à noter qu’au stade de ce concours, ASF n’avait pas figé le tracé, compte tenu de l’étroite interaction entre les structures possibles et la géométrie autoroutière ; ◆ en définitive ASF a retenu la proposition du groupement de concepteurs formé par Jean Muller International et le cabinet d’architectes Lavigne et Montois. Cette procédure d’ASF a pour intérêt de mobiliser un maximum de compétences dans le domaine des grands ouvrages d’infrastructures, tant au stade des différentes consultations, qu’à celui du jugement des offres (participation au jury du Setra, de l’IGOA, d’architectes, d’experts étrangers). Dans le cas du viaduc du Pays de Tulle, ASF a ainsi opté pour un ouvrage de 850 m de long et 150 m de haut, à structure en béton précontraint à épaisseur variable avec deux piles principales à double voile, permettant, pour un coût optimisé (34 millions d’euros) : ◆ de respecter la vallée (transparence, finesse, portées équilibrées, longueur optimisée : l’avantprojet sommaire prévoyait un ouvrage de 1050 m); ◆ de s’affranchir d’un long alignement droit (incitation à des vitesses trop élevées) en autorisant un tracé courbe sur l’ouvrage (1350 m de rayon) qui favorise de plus la découverte de la vallée et de la structure du viaduc par l’usager de l’A89. Monument majeur de l’autoroute A89, cet ouvrage constituera aussi une nouvelle signature pour le pays de la préfecture de la Corrèze.

947.86 Ko

Téléchargez le PDF

... de la revue

Recherche - Archives

Lectorat Publicité Planning rédactionnel