Article...

Le deuxième pont de Gignac (Hérault) Fondation sur micropieux de l’appui rive gauche

Thèmes : FondationsOuvrages d'art

Le pont de pierre qui franchit l’Hérault à Gignac sur la RN109, à 25 km environ au nord ouest de Montpellier, fut mis en service en 1810, après 34 ans de travaux difficiles dus en particulier à de nombreux problèmes pour la réalisation des fondations. Conçu par Bertrand Garipuy, directeur des travaux publics de la province de Languedoc, ce pont, connu pour être l’un des plus beaux de France, comporte une arche centrale en anse de panier de 48 m de portée, encadrée par des arches en plein cintre; la longueur totale du pont est de 175 m. Le deuxième pont de Gignac, situé à l’aval de ce pont historique, est destiné à permettre le franchissement de l’Hérault par la A750 reliant Montpellier à la A75. Le projet en conception a été notamment retenu parce qu’il rentrait en harmonie avec le style du pont actuel; d’où le projet d’un ouvrage en arc de 70 m d’ouverture avec contre-béquille, de longueur totale de 130 m, à réaliser en BHP (béton à hautes performances) dans un délai de 26 mois. L’article décrit le système original de fondation sur micropieux adopté pour l’appui rive gauche de ce nouveau pont

606.37 Ko

Téléchargez le PDF

Recherche - Archives

Lectorat Publicité Planning rédactionnel